* BIENVENUE SUR «MONAUTOMEDICATION.FR» *

Le premier site consacré à la médication personnelle, avec le conseil du pharmacien

Aujourd'hui, 29 Mai 2016, «MonAutomedication.fr» vous souhaite une belle journée de santé !
légendeL'affichage des Prix en officine change de règles suite à nouvel arrêté gouvernemental (applicable en 2 temps, 5 Février et 1 Juillet 2015) ; en pratique, sur une affichette unique, visible et lisible par le consommateur, 2 cas à préciser, (1) médicaments remboursables dont le prix est réglementé (fixé par l'Etat et TVA 2.1%), auquel s'ajoute un honoraire de 82 cts (en 2015) par boîte si prescrits, et (2) médicaments non remboursables dont le prix est libre (TVA 10.0%) et doit être clairement affiché ou étiqueté, qu'ils soient placés derrière le comptoir ou devant (= en libre accès pour le consommateur) ; pour les médicaments non exposés à la vue du Public, le prix et le taux de remboursement sont communiqués par un étiquetage ou par la mise à disposition d’un catalogue librement accessible [source : J.O., 4 Février 2015]infoSeniors, le LEEM veut un changement de comportement pour les médocs (86 % des >75 ans en prend, en moyenne 4 fois/jour, 53% les utilise mal, et les soucis éventuels entraînent 128 000 hospitalisations par an) : (1) respecter posologie/prescription, (2) informer des médocs en cours à chaque consultation, (3) ne jamais décider soi-même de modifier un traitement en cours, (4) signaler au médecin tout événement (hospitalisation, infection, choc émotionnel), (5) si suspicion d’effets indésirables, alerter immédiatement le médecin, (6) penser à un bilan régulier, au moins annuel, des traitements en cours, (7) conserver les médocs dans l'emballage d’origine, (8) si substitution générique, demander au pharmacien la copie du nom habituel sur la boîte, (9) si automed, toujours demander conseil au pharmacien, (10) + ouvrir un DP [source : LEEM, 24 Avril 2015]légendeParacétamol-Ibuprofène, les produits en contenant, si remboursables, voient leurs prix publics plafonnés pour leurs dosages les plus courants ; en pratique, pour le paracétamol, Doliprane, Efferalgan, Dafalgan et tous leurs génériques, dosés à 500 mg ou 1000 mg, non associés, le prix est abaissé au montant unique de € 1.12, à compter du 2 Janvier 2015 ; et pour l'ibuprofène, Nureflex 200 mg comprimé et ses génériques, le prix est abaissé à € 1.27 à compter du 1er Février 2015 au lieu de € 1.69 actuellement ; il faut y ajouter le nouvel honoraire de dispensation au pharmacien à € 0.82 par conditionnement pour tous les médicaments prescrits… une aubaine (économique) pour les consommateurs ; attention : avant achat, toujours informer le pharmacien des autres produits utilisés en même temps [source : MS, 26 Janvier 2015]
légendeFrançais et Bien-Être, indissociables de la bonne santé (33%), de vies professionnelle et privée équilibrées (29%), du "bien dans sa peau" (23%), physiquement ET émotionnellement (69%) ; fatigue, accentuée par crise économique (26%), manque de repos (16%), travail (14%), désagréments (13%), mode de vie très actif (11%)… mais pas par manque de Magnésium (3%) ; si grande fatigue/stress, recours à… dormir plus (55%), rester chez soi, isolé (24%), pratiquer le sport (23%), partir en congés (17%), consulter médecin/pharmacien (16%), prendre du magnésium (14%), aller vers les médecines douces (13%), ne rien faire (13%) ; conséquences si grande fatigue : plus irritable (76%), pas envie d'activité physique (76%), isolement social (58%), gêné(e) par bruit et lumière (50%) [source : IFOP-UPSA, Octobre 2014] légende légendeTout sur «calcium» (lait et dérivés : fromages, yaourts, etc., eaux minérales : pas toutes, bien regarder l'étiquette)… un minéral essentiel dont l'action est prouvée (en association à la vitamine D) dans la prévention du risque de fracture osseuse, notamment de la femme pendant et après la ménopause, dans l'augmentation de la densité osseuse chez l'adolescente, et dans le soulagement des règles douloureuses (mais alors, à forte dose, 1 g par jour) ; envisager une supplémentation en calcium si l'apport journalier est insuffisant (le PNNS recommande 3 produits laitiers différents par jour), en parallèle à une supplémentation en vitamine D (après avis médical) [Source : Luc Cynober, La Vérité sur les compléments alimentaires, 2010]
légendeAssurer un réveil de bonne humeur (même de nuit) : préparer toutes ses affaires avant de s'endormir (esprit tranquille… voire pré-préparer le petit-déj) ; se coucher à heure régulière avec son propre bon compte de sommeil (6 à 8 heures ou plus, selon) ; si troubles du sommeil (plus de détails), essayer d'abord tisane, lait chaud, relaxation, (courte) lecture ; éviter dîners tardifs, copieux, alcoolisés, ou ordi-télé-mots croisés au lit ; dormir fenêtre entre-ouverte (19°C) ; préférer un simulateur d'aube ou une musique douce à une sonnerie du réveil et aux infos-radio (stressantes) ; au lever, pratiquer 5 minutes d'étirements sans forcer et boire un grand verre d'eau ; prendre un bon petit-déj complet sans se presser, suivi ou précédé d'une douche bien chaude d'abord, puis tiède ! légendeAssurer pour les exams (en plus d'un travail assidu, de révisions solides, d'une automédication Mémoire et concentration, et d'un sommeil régulier) : la veille au soir, préférer du poisson (pas de viandes rouges riches) et éviter ordi ou télé ; au petit-déjeuner (complet et léger) : jus de fruits (pressé), boisson chaude, muesli-lait-miel… sans oublier des protéines (au choix : fromage, jambon, œufs, voire saumon) ; pendant l'examen, si petit creux, penser au grignotage (fruits secs, type abricot, raisins secs, et noix, noisettes) et boire beaucoup d'eau ; si épreuve encore l'après-midi, privilégier un repas de midi complet, calme, équilibré mais pas gras, avec pour finir en bonus 2 carreaux de chocolat noir… bonne chance ! légendeAffirmation-Mystère : légende Lire dans la pénombre n'abîme pas les yeux

[Source : Société Française d'Ophtalmologie]
légende«MonAutomedication.fr» est un site Internet d'informations, de conseils et de services sans équivalent en France : il est entièrement dédié à l'automédication (et pas, comme dans tous les autres sites, à l'ensemble des questions de santé), il est même volontairement limité aux informations pratiques et utiles au consommateur (et pas, comme dans tous les autres sites, diluées dans un magma de données techniques concernant les seuls professionnels de santé), l'objectif étant d'informer-former pour une démarche active et responsable du consommateur et un indispensable dialogue, raisonné et équilibré, avec le pharmacien de confiance, mais pas au-delà (chacun son métier)

Actualisation: 30-Octobre-2012
Lire attentivement les PAR, Principes d'une Automédication Réussie
Demander toujours conseil au Pharmacien-Conseil de confiance, à proximité
Si les symptômes persistent, consulter sans tarder le Médecin-Traitant

Avertissement : compte tenu des limitations bien connues de la communication virtuelle via Internet (à côté d'atouts incontestables) et des risques incontournables d'obsolescence encourus par toute information scientifique, l'utilisation du site Internet «MonAutomedication.fr» par un internaute-visiteur doit prendre en compte les réserves suivantes : (1) l'information fournie, synthétique, non exhaustive, volontairement limitée aux besoins pratiques de l'internaute-visiteur, doit être obligatoirement validée et éclairée par la relation face-face avec un professionnel de santé, notamment le pharmacien-conseil (l'information ne peut en aucun cas se substituer à cette relation directe essentielle, technique et humaine), (2) la responsabilité des conséquences dommageables résultant d'une information manquante, d'une erreur, d'une obsolescence, d'un défaut d'actualisation ou d'une mauvaise compréhension, ne peut en aucune manière être imputée au présent site Internet
Mission : le site Internet «MonAutomedication.fr» a pour objectif de stimuler un dialogue concret, éclairé et équilibré entre le consommateur-internaute et le pharmacien-conseil, pour une stratégie raisonnée de santé personnelle et une automédication responsable face aux petits problèmes de Santé de la vie courante, par une information de qualité, synthétique, pratique, actualisée et rapide, mais intentionnellement incomplète et simplifiée, clairement limitée aux besoins pratiques de l'internaute-visiteur, et non individualisée en fonction de profils personnels